Tatouage

La plupart des clients de l’atelier Blue Bird, à Beaune, viennent voir Mathieu Midonet avec une idée en tête, un motif ou une motivation personnelle qu’ils aimeraient voir se concrétiser sur une partie de leur corps.

 

Souvent, ils s’interrogent sur les conditions d’hygiène et de sécurité dans lesquelles le tatouage sera réalisé. Ils veulent savoir si « ça va faire mal », s’ils devront respecter certaines précautions après le travail de l’artiste.

 

Idée première : un tatouage est une marque quasi indélébile, et c’est donc un acte qui demande un peu de réflexion… 

 


Idée suivante : un tatouage en appellera sans doute d’autres, pour compléter le premier ou décorer d’autres parties du corps.

 

Oui, le tatouage est un peu addictif…

 

Des réponses à vos questions :

 

« Alors, ça fait mal ? » 

Un tatouage est un ensemble de piqûres qui ont pour but de faire pénétrer de l’encre sous la peau, entre l’épiderme et le derme. Une piqûre, ça… pique. Selon la sensibilité de chacun et selon la zone concernée, la sensation sera plus ou moins douloureuse. Mais la motivation et le résultat obtenu font vite oublier cet inévitable désagrément.

 

« Et les conditions d’hygiène ? » 

1. Mathieu n’emploie que des aiguilles à usage unique, dont l’emballage est ouvert sous les yeux de ses clients. Elles sont traitées ensuite de la même façon que celles à usage médical et déposées dans des points de collecte prévus par l’éco-organisme DASRI. 
2. La peau est désinfectée avant et après tout tatouage
3. L’encre est un mélange de pigments organiques, d’eau déminéralisée, de listérine ou de glycérine et d’alcool. Les allergies sont extrêmement rares. Les encres proviennent de magasins spécialisés et répondent aux normes européennes.

 

« Et après le tatouage ? »

1. La cicatrisation demandera principalement une hygiène stricte mais simple, un nettoyage à l’eau et au savon doux, ainsi que l’application d’une crème cicatrisante.
2. Les premiers jours, comme pour toute cicatrisation en cours, ça gratte un peu… Bien entendu, il faut résister à cette tentation qui durera quelques jours.
3. Pendant un certain temps, pas d’exposition au soleil, pas de piscine non plus. Il va falloir attendre un peu avant de faire admirer votre tout nouveau tatouage…

 

Rassurez-vous : Mathieu Midonet, fort de son expérience,  saura répondre à toutes vos autres questions. 

 

Pour certains tatouages plus étendus ou plus complexes, il faudra prévoir plusieurs séances. Encore une fois, le principal moteur est la motivation.